we sign it - Pour sauver l'université Paris Sud, sa démocratie universitaire, ses missions de service public, et contre le  tri a priori des étudiants dans des licences à deux vitesses

Pour sauver l'université Paris Sud, sa démocratie universitaire, ses missions de service public, et contre le tri a priori des étudiants dans des licences à deux vitesses

Le nouveau projet pour l’université Paris Saclay présenté au CA de l’université Paris Sud ce lundi 4 décembre 2017 prévoit : 

  1. la création d’un système de licences à deux vitesses, triant dès le L1 les étudiants en licences sélectives répondant à des critères internationaux et en licences non sélectives répondant à des critères nationaux,
  2. la perte de la personnalité morale et juridique de Paris Sud, remettant en question l'ensemble des droits, des obligations, et des statuts d'une université, avec toutes les inconnues sur le devenir de ses personnels et de ses étudiants, et sur ses missions de services publics,
  3. une gouvernance profondément modifiée, les représentants des personnels et des usagers n’étant plus majoritaires.

Nous, signataires de la pétition refusons que l’université perde sa personnalité morale et juridique, et organise et assume une ségrégation des étudiants a priori. Ce projet va à l’encontre des missions de service public d’une université universaliste qui doit amener chacun de nos étudiants aussi loin que possible, quelle que soit son origine.

Nous appelons les membres du CA de Paris Sud à voter contre ce projet le 4/12/2017.

Nous appelons à un rassemblement devant le prochain Conseil d'Administration de Paris Sud le lundi 4 décembre 2017 à 13h30, bâtiment 338.

UNEF, SNTRS-CGT, SES-CGT, SUD Educ, SUD Recherche, SNESUP-FSU, SNCS-FSU, SNPREES-FO

Le nouveau projet pour l’université Paris Saclay présenté au CA de l’université Paris Sud ce lundi 4 décembre 2017 prévoit : 

  1. la création d’un système de licences à deux vitesses, triant dès le L1 les étudiants en licences sélectives répondant à des critères internationaux et en licences non sélectives répondant à des critères nationaux,
  2. la perte de la personnalité morale et juridique de Paris Sud, remettant en question l'ensemble des droits, des obligations, et des statuts d'une université, avec toutes les inconnues sur le devenir de ses personnels et ses étudiants, et sur ses missions de services publics,
  3. une gouvernance profondément modifiée, les représentants des personnels et des usagers n’étant plus majoritaires

Nous, signataires de la pétition refusons que l’université perde sa personnalité morale et juridique, et organise et assume une ségrégation des étudiants a priori. Ce projet va à l’encontre des missions de service public d’une université universaliste qui doit amener chacun de nos étudiants aussi loin que possible, quelle que soit son origine.

Nous appelons les membres du CA de Paris Sud à voter contre ce projet le 4/12/2017.

Nous appelons à un rassemblement devant le prochain Conseil d'Administration de Paris Sud le lundi 4 décembre 2017 à 13h30, bâtiment 338.

UNEF, SNTRS-CGT, SES-CGT, SUD Educ, SUD Recherche, SNESUP-FSU, SNCS-FSU, SNPREES-FO

Signer

Diffusez auprès de votre entourage